Est-ce que vous vous aimez ?

Si vous deviez être totalement honnête, diriez-vous que vous vous aimez vraiment ? Ou est-ce que vous vous transformez dès que vous ne vous sentez pas bien dans votre peau ? Vous vous regardez dans le miroir, vous voyez alors les petits rides et imperfections sur votre visage et souhaitez les faire disparaître à la moindre occasion ?

Or, toutes ces petites craintes et inquiétudes du quotidien, au lieu de nous faire avancer dans la vie, ne feront que rendre difficile notre relation avec les autres et multiplier le risque de dépression.

Est-ce que vous vous aimez ?

 L’identification des symptômes signalant que vous ne vous aimez pas autant que vous le devriez est alors indispensable, d’autant qu’elle vous permettra d’amélioration votre estime de soi et votre confiance en soi.

Pour vous aider à prendre en main tout ceci, nous vous avons préparé un psycho-test ainsi qu’un guide sur l’amour-propre.

L'amour-propre et l’estime de soi

L’amour-propre et l’estime de soi sont deux traits souvent interconnectés. Nous pouvons définir l’amour-propre comme le plaisir ou la satisfaction que nous générons dans une réalisation, une possession ou une association. De son côté, l’estime de soi est un concept qui définit la confiance et la satisfaction en soi. C’est là la principale différence entre l’amour-propre et l’estime de soi. Mais ces deux concepts sont souvent liés, car l’on est toujours fier de soi et de ses réalisations si l’on a une grande estime de soi.

Mark Twain Sarony

​Mark Twain

"​La pire des solitudes est de ne pas être à l’aise avec soi-même.​"

Qu’est-ce que l’amour-propre ?

L’amour-propre est un concept très populaire qui n’est pourtant pas toujours bien compris. Ce concept philosophique a été développé notamment par Jean-Jacques, qui le définit dans un de ses essais comme : « l’amour de soi dans le regard des autres ». Il s’agit donc d’un état (et non pas d’une action) qui détermine la manière dont nous communiquons avec les autres. Par conséquent, l’amour-propre influe grandement sur l’image que nous projetons dans nos actions et sur la manière dont nous affrontons les problèmes. Élément fondamental du bien-être de l’homme, il contribue au bonheur et permet de mieux nous orienter lorsque nous nous confrontons à des difficultés.

Même si l’amour contribue au bien-être, il ne faut pas le confondre avec le fait de se sentir bien. Il s’agit plutôt d’un état d’estime de soi qui se cultive à travers des actions qui stimulent l’épanouissement et la santé physique et psychologique. Dynamique, l’amour-propre implique d’accepter nos forces et fragilités afin de nous faire ressentir de la compassion pour notre corps, notre esprit, voire pour nous-mêmes.

exclamation-triangle

Attention

Cultiver l’amour-propre n’implique pas du tout d’être narcissique. Il s’agit plutôt de considérer nos propres besoins
afin d’améliorer notre bien-être et d’atteindre le bonheur.

Qu’est-ce que l’estime de soi ?

Tout comme l’amour-propre, l’estime de soi est l’un des facteurs qui constituent notre personnalité et influent sur notre relation avec autrui. Il s’agit de l’ensemble des idées et sentiments que nous nous constituons. L’estime de soi démontre donc la satisfaction et la fierté que nous avons de nos réalisations. Positive ou négative, elle influence grandement notre personnalité et les relations que nous entretenons dans la société humaine.

Il faut savoir que l’estime de soi est une perception que nous commençons à forger dès l’enfance. Nos parents et la société qui nous entourent ont donc un rôle à jour dans la construction de cette opinion que nous avons de nous-mêmes. En effet, l’ensemble de notre entourage détermine forcément l’évaluation de nous-mêmes. Par ailleurs, le fondement d’un sentiment positif d’estime de soi consiste à vous accepter comme vous êtes, et non comme vous pouvez l’être. Vous n’êtes donc pas obligé de changer en fonction de la société, car vous êtes capable de vivre avec vos défauts.

thumb-tack

​A retenir

"​L’estime de soi est un concept qui a ses origines dans la comparaison avec les autres. La personne qui a une grande estime de soi est passée du besoin de l’approbation des autres à l’acceptation de soi en fonction de ses besoins, de ses désirs et de ses défauts."

Comment s’aimer soi-même ?

Dans cette section, nous allons aborder quelques moyens pour vous aider à améliorer votre estime de soi.

Lucille Ball

​Lucille Ball

"​Aime-toi d’abord toi-même et tout le reste viendra seul. Tu dois vraiment t’aimer pour réussir à faire quelque chose dans ce monde. "

1. N’ayez pas peur de l’échec

Une étude sur l’estime de soi a montré qu’être capable de considérer nos faiblesses ne nous condamne pas à nous haïr. Prenez du recul pour apprécier vos réalisations. Lorsque vous avez fait quelque chose de bien, n’ayez pas peur d’admettre que vous avez réussi : si vous avez cuisiné un bon repas, mangez-le avec plaisir.

2. Apprenez à apprécier ce que vous aimez chez vous

Certes, votre maquillage n’est pas parfait et ces petites rides sur votre menton font ternir l’image que vous avez de votre beauté. Mais qu’en est-il de l’excellent coup de peigne que vous avez fait sur vos cheveux ?

3. Allez à la rencontre de vous-même

Consacrez un peu de temps seul en pensant à vos expériences : appréciez un film, un concert ou un repas dans votre resto favori tout en pensant à ce qui se passe autour de vous. N’hésitez même pas à rire de vos propres blagues.

4. Améliorez-vous chaque jour

Mais ne vous attendez pas à ce que ces changements se produisent tous à la fois. Vous en avez peut-être marre de vos kilos superflus mais ne baissez pas les bras ! Prenez du temps à mesurer vos résultats suivant un calendrier réaliste.

5. Pensez au passé, mais ne sombrez pas dans le regret

Vous avez envie de revenir en arrière pour que vous puissiez effacer la parole blessante que vous avez prononcée à votre ami. Pourtant, une fois ces mots prononcés, vous ne pouvez pas les dissiper. Le mieux que vous puissiez faire est de comprendre que vous avez appris quelque chose d’intéressant sur vous-même… Et bien sûr de présenter des excuses à votre ami.

6. Personne n’est parfait

Lorsque l’estime de soi est à son plus faible degré, on a tendance à croire que tout le monde est meilleur que nous. Certes, il est possible que d’autres soient meilleurs que vous à certains égards, mais il n’en demeure pas moins que vous n’êtes pas le pire des êtres humains. Au lieu de vous comparer aux gens, acceptez vos défauts et voyez ensuite si vous pouvez en tirer des leçons.