Etes vous un parent copain ?

Parent-copain, parent-sévère, parent proche… Il n’est pas facile de trouver le juste milieu qui nous permet d’orienter notre enfant vers le droit chemin à travers des repères fiables et immuables. « Nous ne devrions pas être amis avec nos enfants. Ce dont ils ont besoin, c’est d’un parent, pas d’un ami. » Non, ce constat est tout simplement faux.

​En réalité, il n’y a pas de conflit entre le fait d’être parent et celui d’être ami. Effectivement, un parent accessible et qui tient à cœur les intérêts de ses enfants noue des liens plus étroits avec ses progénitures. Et nous appelons cela une amitié. De plus, nous pouvons fixer des limites et adopter une discipline efficace, car nos enfants nous respectent suffisamment pour nous obéir. Vous n’êtes pas toujours convaincu ?

Faites le psycho-test et poursuivez votre lecture pour savoir de quel côté de la barrière vous vous situez par rapport à votre enfant.

Un père souriant avec son enfant

Le rôle de parent : être ami ou être parent ?

Il existe une partie purement émotionnelle de la relation parent / enfant qui repose sur l’affection et l’estime. Les parents et les enfants sont génétiquement préparés à s’aimer, et c’est une belle chose à voir. Mais il y a une étape où la parentalité devient un rôle fonctionnel, et non seulement un rôle émotionnel.

Chez les nourrissons, le rôle émotionnel apparaît lorsqu'une mère démontre son amour en tenant, en parlant et en chantant avec l'enfant.

Le rôle fonctionnel consiste à nourrir, à changer les couches et à laver le bébé. L'un sans l'autre est dommageable pour l'enfant. Alors, si elle aimait tout simplement cet enfant mais ne remplissait pas ses rôles fonctionnels de manière responsable, cet enfant courrait un grand risque et serait blessé et négligé.

Si elle s’occupait simplement des choses fonctionnelles et ne montrait aucun amour à cet enfant, cela aurait des effets à long terme sur le développement émotionnel de la progéniture. Chez les parents matures, les rôles émotionnels et fonctionnels vont de pair. Il n’est pas pertinent de préférer l’un au détriment de l’autre.



Pourquoi devenir parent-ami avec son enfant ?

Lorsque vous devenez un parent copain avec votre enfant, votre amitié servira de calibre puissant qui sera plus profond que ceux qu’il entretient avec ses pairs. C'est un calibre supérieur parce que vous apportez des connaissances, de l'expérience, de la sagesse et une capacité de prise de décision mature. C'est une amitié plus profonde qui se diffère radicalement de l’amitié qui existe entre votre enfant et ses copains.

Réfléchissez un instant à la façon dont vous y allez avec vos enfants dans leur jeunesse. Vous êtes leur ami. Vous rigolez, parlez et jouez avec eux et vous vous aimez énormément. Et, bien sûr, vous maintenez toujours la discipline.

Vos enfants bénéficient largement de cette amitié, car elle crée une base solide de confiance et de respect entre vous. Pourquoi voudriez-vous renoncer à cette relation étroite et positive ou la rompre lorsque vos atteignent l'âge de l'adolescence ? 

En fait, l’adolescence est ce moment où vos enfants ont le plus besoin de votre soutien, de votre sollicitude et de votre influence. Mais, être un parent est un art, et non une science. C’est la raison pour laquelle vous devez aller sur la pointe des pieds dans vos relations avec vos enfants.

Une mère avec ses deux enfants

Voici les 3 raisons pour lesquelles vous devez absolument entretenir une relation à la fois parentale et amicale avec vos enfants.

> Vous devez éviter d'être permissif. Les parents raisonnables fixent des limites. Evitez chaque samedi soir d'être avec vos enfants en riant de leurs petits amis,  en s'habillant comme ils le font et en essayant d'être tellement cool (au risque de devenir l’un de ces parents défaillants ou immatures dont les conséquences sont désastreuses).

Vous ne partagez pas avec eux des détails intimes sur leur vie, juste pour essayer de les approcher. Vous ne leur donnez pas pour qu'ils vous aiment. Un parent ami garde des limites nettes et claires, mais vous lui faites savoir et sentir que vous les accompagnez à long terme.

> Vous devez éviter d'être distant vis-à-vis de vos enfants. Si vous l'étiez, vous ne les connaîtrez pas et ils ne vous connaîtront pas. Il y aurait peu de confiance entre vous, et ils ne partageraient pas avec vous ce qui se passe dans leur vie, vous perdriez ainsi votre capacité à les influencer et à les guider.

Si vous ne vous ouvrez pas avec eux, ils vous fermeront la porte. Si vous ne favorisez pas le partage mutuel, la communication entre vous sera tendue et superficielle. La communication est une voie à double sens dans tout type de relation. Et c'est le fondement d'une relation. Alors, si vous décidez de vous éloigner, vous devez renoncer à la proximité avec vos enfants.

> Vous devez éviter de tout contrôler. Lorsque vous les contrôlez, les enfants ont tendance à se rebeller. Au lieu de suivre la voie que vous voulez qu’ils suivent, ils seront prêts à désobéir et à se libérer de votre contrôle. Ils pourraient se rebeller ouvertement et fort en cherchant des moyens de fuir, de mentir et de ne pas coopérer.

Le contrôle n’est pas du respect, et si vous ne les respectez pas, vous ne pouvez pas vous attendre à ce que vos enfants vous respectent.

Alors, vous vous demandez quelle position prendre ? Devenez un parent ami car c’est en procédant ainsi que vous aiderez davantage vos enfants et que vous deviendrez leur confident, en temps normal comme en temps difficile.