Oracle celte : comment bien l’interpréter ?

Depuis des millénaires, les Celtes ont associé à chaque arbre une signification divinatoire particulière. Ils ont alors inscrit ces significations dans l’Ogham, un alphabet antique. Il a donné naissance à l'Oracle Celte et à l’alphabet des arbres.

Comment se présente l'Oracle Celte ? D'où vient-il et comment l'interpréter ? Nous levons ici le mystère pour vous approprier cet outil divinatoire riche et profond qui porte l'énergie et la puissance des arbres.

Qu'est-ce que l'Oracle Celte des Arbres ?

L'Oracle Celte est composé de 25 cartes. Il a été créé par Liz et Colin Murray et illustré par Vanessa Card. Il est inspiré par l'alphabet de l'Ogham, un alphabet celte qui était utilisé pour écrire l'irlandais primitif.

Les cartes représentent les 25 lettres de l'alphabet celtique et un arbre ou une plante.

L'Oracle Celte est livré avec un livret d'explication.

Il est à la fois un excellent outil de divination et une initiation aux études de la civilisation celtique. Il associe avec élégance l’astrologie celtique à l’Ogham (alphabet celtique), ainsi que le symbolisme de l’arbre vénéré aux côtés des fêtes celtiques. Et pour le chercheur autodidacte, il s’agit là d’un excellent allié dans le domaine du savoir celtique.


Le saviez-vous ?

En langage celte, le mot « Ogham » se prononce « OH-yam ». Les lettres écrites d'ogham consistent en quatre séries de cinq caractères. Les cinq premières lettres (« B », « L », « F », « S » et « N ») sont représentées par un trait vertical comportant 1 à 5 traits horizontaux allant de « B » à « N ».


La série suivante de lettres (« H », « D », « T », « C » et « Q ») consiste à des traits verticaux à gauche de la ligne verticale. Les lettres « M », « G », « NG », « Z » et « R » franchissent la ligne sur la diagonale, tandis que les voyelles « Ea », « Ou », « Ia », « Ui » et « Ae » sont également en diagonale mais s'arrêtent à l’extrémité de la ligne.

Pourquoi choisir l'Oracle des Celtes des Arbres ?

Utiliser l'Oracle des Celtes des Arbres permet de se connecter à l'univers particulier des chamanes et des traditions celtiques. Chaque tirage vous fait entrer en communion avec les arbres et leurs significations. L'Oracle Celte aide à comprendre la nature grâce au symbolisme des arbres. Il devient possible de s'en inspirer pour aider les hommes.

Le tarot celte des arbres ou oracle Celte fait référence aux esprits de la nature, qu'il s'agisse de l'esprit des végétaux ou des animaux. D'autres tarots ou oracles le font aussi, tels que l'Oracle des Druides, l'Oracle de la Chamane, l'Oracle du chamane celte, l'oracle chamanique, l'Oracle celtique des druides, l'Oracle de l'arbre celtique, l'Oracle celtique de la nature ou encore de l'Oracle de la Forêt.

Quelle différence entre magie, druidisme et chamanisme ?

Le chamanisme repose sur la croyance dans le pouvoir des esprits (de la nature, de nos ancêtres ou des éléments). Tout ce qui compose le monde est esprit.

Le druidisme, fondement de la civilisation celte estime que les animaux et les végétaux sont dépositaire de pouvoirs.

Enfin, la magie utilise les forces de la nature pour agir.

Comment faire un tirage avec l'Oracle Celte ?

Il faut déjà savoir que l’oracle celte est un tarot polyvalent. Les 25 cartes qui le composent vous servent bien comme un outil de divination et, pourquoi pas, comme un véritable outil pédagogique. Certes, il est commun à la plupart des oracles de convenir aux cycles de tirage à 3 ou 4 cartes ainsi qu’aux courtes séances de taromancie. Mais pour l’oracle celtique, c’est un peu différent, car cet accessoire de divination fonctionne tout à fait lors des tirages à 7 cartes.

La méthode de tirage proposée par les auteurs est originale. Il s'agit d'étaler l'ensemble des cartes les unes à côté des autres et en suivant les côtés d'un carré, chaque côté étant composé de 5 cartes. Dans un premier temps, il faut en tirer 5 et les noter avant de les remettre avec les autres de manière à pouvoir réitérer un tirage de 5 cartes deux autres fois. Les tirages successifs font référence au passé, au présent et au futur du consultant.

Conseils pour réussir le tirage

Globalement, les images des cartes de l’oracle celte fonctionnent plutôt bien, même si elles ne sont pas tout à fait intuitives, notamment pour ceux qui découvrent encore la taromancie et l’oracle. Néanmoins, une bonne coupe et un bon tirage suffisent pour donner un sens à toutes les cartes.


En effet, comme avec le tarot, chaque carte peut avoir plusieurs degrés de signification. Il serait donc intéressant d’utiliser le petit livret-guide pour servir de petit rappel lors du tirage des cartes ou un bon livre sur le symbolisme des arbres celtiques et sur l’Ogham.

Oracle celte

Circuit des fêtes celtiques

Comment interpréter l’oracle celte ?

Le tarot de l’oracle celtique commence par 14 cartes basées sur trois éléments de correspondance : l’Ogham, les arbres et les constellations du zodiaque (l’on retrouve encore une fois les signes astrologiques). Les 8 cartes suivantes représentent les fêtes celtiques, 4 d’entre elles vous seront peut-être familières : Samain (ou plus couramment Samhain), Imbolc, Beltene (ou Beltane) et Lugnasad (Lammas ou Lughnasadh). Les 4 autres cartes s’appellent Alban Eiler, Alban Heruin, Alban Elued et Alban Arthuan. Il faudra peut-être un certain temps pour que vous réalisiez les significations respectives de ces 4 cartes : l’équinoxe de printemps (Ostara), le solstice d’été (Litha), le solstice d’hiver (Yule) et l’équinoxe d’automne (Mabon).

Comment se passe une séance d’oracle celte ?

L’Ogham celtique nous dit que chaque lettre du langage incarne l’esprit d’un arbre vénéré dans la religion et la tradition. Cette méthode de communication ancestrale est désormais à votre portée grâce à notre équipe de voyants professionnels qui se spécialisent dans l’oracle celte. Une fois que vous maîtrisez la puissance de l’oracle, vous disposez d’un merveilleux outil de divination qui s’appuie sur l’énergie des arbres. 

Quels que soient vos doutes, vos problèmes ou vos interrogations, le savoir et la sagesse contenus dans l’oracle celte des arbres seront à vos côtés pour vous guider à travers vos démarches. Que ce soit en amour, au travail ou dans le domaine social ou familial, la nature est là pour vous inspirer et vous aider à repousser les limites.

Pour bien réussir votre premier tirage de l’oracle celte gratuit, concentrez-vous d’abord sur la question qui vous tient à cœur, peu importe la thématique. Rendez-vous ensuite sur la page de la voyance celte avant de cliquer sur le tapis de tirage. L’oracle celte vous fournira alors une réponse claire et précise dans tous les domaines que vous choisissez. Nous savons bien que vous n’êtes pas un expert en Ogham ni dans le symbolisme des arbres celtiques. Vos lectures seront maladroites dans un premier temps. Mais nous sommes là pour vous aider à décrypter le sens caché des arbres et des lettres celtiques. Et à fur et à mesure que vous utilisez l’oracle celte gratuit, vous pourrez l’utiliser chaque fois que vous souhaitez agir pour avancer dans la vie.

Si vous êtes l’heureux possesseur d’un coffret d’oracle celte des arbres, vous aurez certainement plus de mal à apprendre la tarologie celtique par vous-même. Cependant, sachez qu’un peu de pratique et d’exercice vous suffira pour utiliser les sceaux et arbres celtes à des fins magiques. Une fois votre intuition aiguisée, vous pouvez même créer votre propre méthode tirage oracle celte pour l'utiliser à des fins divinatoires.

A retenir

Il faut savoir que l’Ogham possède, à l’origine, 20 lettres (également appelées Feda) associées à un arbre ou à une plante dans la religion celte. Plus tard ont été ajoutées 5 autres lettres, connues sous l’appellation de Forfeda. Les lettres de l’Ogham sont divisées en 4 groupes (l’Aicme, signifiant « tribut » ou « famille » en langage celte) de 5 lettres chacun. Au début de votre quête, vous serez en butte à quelques difficultés : il n’est pas toujours évident de s’y retrouver face aux noms des arbres ou des plantes ni à leurs significations respectives.

Vous avez une question ? Une interrogation ? Un doute ?