DEVEZ-VOUS PUNIR VOTRE ENFANT?

« Punition ». Rien que le mot peut faire ​froid dans le dos, non seulement aux enfants mais aussi aux parents. Discipliner les tout-petits est probablement la partie la moins agréable de la vie des parents. Cette démarche frustrante, décourageante voire épuisante constitue l’un des défis les plus courants et les plus ardus auxquels font face les parents. Mais disons d’emblée que le recours à la punition enfant n’est ni le seul moyen ni le meilleur pour discipliner correctement un enfant.

​Lorsque nous parlons de discipline, nous faisons généralement référence à nos efforts, parents et enseignants, pour réduire ou éliminer les mauvais comportements chez nos enfants. La punition est conçue pour supprimer ou réduire ce type de comportement et peut sembler être la solution idéale pour atteindre ces objectifs. Cependant, la psychologie nous rappelle qu’il y a une autre façon de considérer le sujet de la discipline qui évite de se focaliser uniquement sur la punition enfant. Cette approche commence par ce que nous essayons d'accomplir : éliminer les comportements inappropriés des enfants, ainsi qu’adopter les habitudes et les valeurs pédagogiques. Cette perspective garde les mêmes objectifs, mais ouvre beaucoup de possibilités pour les atteindre sans recourir à la punition.

Devez-vous punir vos enfants ?

La punition : comment ça marche ?

Autant dire tout de suite que la punition n'est pas un moyen très efficace pour changer un comportement. Par punition, nous nous référons ici aux conséquences négatives après un comportement déviant. En fait, le recours à la punition soulève trois préoccupations majeures pour les parents.

La meilleure des punitions ne favorise pas un comportement positif chez l’enfant

Autrement dit, elle n’apprend pas à l'enfant quoi faire, mais peut supprimer momentanément le comportement indésirable. Vous pouvez réprimander l'enfant toute la journée mais cela ne lui apprendra pas à faire ses devoirs, à pratiquer son instrument de musique ou à ranger sa chambre. En effet, le développement des comportements positif ne vient pas en supprimant les comportements négatifs chez l’enfant.

La punition a des effets négatifs

Fugue, colère, désobéissance et agressivité ne sont que quelques-uns des effets secondaires d’une punition. Aucun de ces conséquences n’a trait à l’efficacité de la punition. Bien au contraire, les effets secondaires se manifestent justement après une punition très inefficace.

L’effet de la punition chez l’enfant peut dérouter même les parents

Il s’agit d’un piège : la punition stoppe souvent le comportement déviant dans l’immédiat. Ces effets contribuent à endormir le parent, alors que la punition elle-même augmente la probabilité que l’enfant refasse le comportement négatif à l’avenir.

Comment discipliner sans réprimander un enfant ?

Une fois encore, rien ne prouve que la punition soit vraiment nécessaire pour atteindre vos objectifs des parents dans la discipline de l’enfant. Par contre, il y a un moyen de discipliner sans recourir à la punition : suggérer à l’enfant des comportements opposés avec celui que vous souhaitez éliminer. L’essentiel est donc que vous favorisiez le comportement positif que vous souhaitez voir chez l’enfant, plutôt que de vous concentrer sur celui qu’il faut lui enlever.

Quelques conseils pour utiliser correctement la punition

Qu’il s’agisse d’une punition pour manque de respect, pour avoir traîné dans la cuisine ou pour avoir frappé un ami, les réprimandes ne manquent pas pour discipliner un enfant. Seulement, il faut y aller doucement pour que la punition ne produise pas l’effet contraire à celui que vous voulez voir.

Complimentez l’enfant pour son comportement positif

Autant que possible, insistez sur les éloges et l’attention pour une attitude positive que vous remarquez chez l’enfant. Ainsi, au lieu de gronder un enfant, vous louez le comportement que vous souhaitez voir.

Si vous deviez recourir à une punition, allez-y doucement

Le priver de sortie, lui retirer un privilège pour un jour ou deux sont aussi efficaces que ce que vous pourriez vouloir faire. Mais il y a aussi les punitions drôles mais tout aussi efficaces, comme le fait de lui faire copier un texte en pâtes alphabet. « Tu m’écriras 100 fois la phrase ‘je ne dois pas trop bavarder’ ». En faisant quelques recherches sur Internet, vous trouverez un exemple de finition originale ou une idée punition drôle qui n’en demeure pas moins efficace pour discipliner l’enfant.

Expliquez à votre enfant pourquoi il devr​​​​​ait ou non faire telle chose​​​​​

C'est justement le fondement de toute discipline. Cette mesure permet de modéliser la pensée, le raisonnement de l’enfant afin de gérer une situation qui échappe à son contrôle. Cependant, il est peu probable qu’elle influe sur la fréquence des comportements négatifs. L’explication des comportements peut vous aider à discipliner, mais utilisée seule, elle n’est pas suffisante pour changer le comportement chez l’enfant.

La punition et Education Enfant

Évitez de frapper l’enfant

Ce geste n’est pas plus efficace que les réprimandes verbales. Au contraire, une punition sévère ou physique augmente le risque d’effets indésirables (comportement agressif et antisocial, performances médiocres à l’école, problèmes de santé physique, détérioration du système immunitaire, etc.). Les utilisations des punitions physiques sont bien sûr influencées par des dizaines d'autres facteurs.

Favorisez les comportements positifs chez l’enfant

La modélisation de comportement est une méthode de discipline insuffisamment exploitée dans les foyers. Pourtant, elle vous montre exactement comment favoriser un comportement chez votre enfant. Bien entendu, votre tout-petit ne cessera de copier vos faits et gestes, mais vous n’utilisez peut-être pas correctement la modélisation pour enseigner les comportements positifs chez l’enfant.

Pourquoi vous ne devez pas punir votre enfant ?

En fin de compte, le meilleur moyen de réduire les comportements répréhensibles chez votre enfant est de favoriser les comportements positifs. Une punition sévère ou physique pourrait mettre fin à une mauvaise conduite, mais elle a souvent des effets secondaires indésirables. Un enfant dont le comportement est puni peut réagir avec émotion, riposter voire éviter la personne qui le gronde. En somme, l’idéal consisterait à appliquer des punitions légères (comme éteindre la télévision, confisquer la console de jeux vidéo, ou interdire l’accès à Internet) tout en guettant les moindres comportements déviants chez l’enfant.

Articles les plus commentés
No related posts for this content